Tout au nord

Tout au nord de moi, j’entends la clé tourner dans la serrure …

L’appartement vide, silencieux. Tout est en ordre …

Vide. Silencieux.

Hier aussi … demain encore …

Le silence résonne de silence, se cogne aux murs et reviens en écho.

Le vide appel le vide

Les gestes lents

Moite la peau

Vide le silence

Hier aussi … demain encore …

A travers la vitre, la rue, vivante, grouillante, agitée. Le film muet. Spectatrice isolée.

Tout au nord de moi, j’entends la clé tourner dans la serrure …

La ville maculée de sang. La chaleur alourdie d’humidité. Les gestes lents.

Pas bouger

La peau moite. La peur autour des yeux

Dehors, la rue vivante, grouillante, agitée

Le front sur la vitre. Dernière fraicheur. Ultime protection.

Dehors la ville maculée de sang.

Le cri rentré. Les larmes sèches. Sous la peau le coeur bruyant. Les gestes lents.

Pas bouger.

Tout au nord de moi, j’entends la clé dans la serrure .

Hier aussi… demain encore …

Avant de partir maman a dit : Sois sage. Sois courageuse. Le danger est dehors.

Hier aussi … demain encore …

Tout au nord de moi le bateau m’emportera.

Publicités

Une réflexion sur “Tout au nord

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s