L’homme sur le banc

.
Vous avez une cigarette ?
L’homme assis sur le banc venait de prononcer cette phrase sans se retourner vers moi, le regard droit devant.
Merci
Un profil d’aigle aux joues creuses. Une distinction et une élégance se dégageaient de lui, qui contrastaient avec ce que je devinais déjà de son histoire.

Le jour était blanc de soleil et le lac brillait d’étincelles criardes.

Je n’ais pas toujours été comme ça vous savez…
J’étais photographe avant …
Chaque phrase était ponctuée d’un long silence que j’écoutais sans rien dire.

J’étais photographe avant …
A Londres …
Et puis l’amour …
Vous avez déjà aimé ? …
Moi j’ais aimé …
Maintenant je n’ais plus rien…
Vous avez déjà aimé ? …
Il parlait en dedans de lui, le corps immobile et droit, encouragé par mon silence, ses lèvres laissaient passer une voix douce, un murmure à peine.

Je regardais maintenant ses chaussures. J’essayais d’imaginer ce qu’il ne dirait pas. Le chemin qu’elles avaient parcouru pour en arriver là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s